paisaje (1)

“Ton amour m’a tiré de moi-même,
C’est toi seul, mon Dieu qu’il me faut!
Je ne sais si c’est jour ou nuit,
C’est toi seul, mon Dieu qu'il me faut!

Richesse ne me cause joie,
Indigence ne me cause souci,

Ton amour seul emplit ma vie
C’est toi seul, mon Dieu qu’il me faut!

Souffle mortel pour qui t’adore,
Gouffre mortel pour qui te chérit,
Que seule soumission eut combler,
C’est toi seul, mon Dieu qu’il me faut!

Vers toi monte l’appel de mon coeur,
Vers toi je vais par monts et par vaux
Pour retrouver ma pensée vraie,
C’est toi seul, mon Dieu qu’il me faut!

Ce qu’on nomme ciel ou paradis 
Un palais et quelques houris…
Les prennent qui veut, à moi, c’est toi,
C’est toi seul, mon Dieu qu’il me faut!

Yunus est mon nom, je le sais,
Yunus dit et redit
Que ce soit ici ou là haut,
C’est toi seul, mon Dieu, qu’il me faut!”.

Yunus Emré

(la belle traduction de Nimet Arzik)

Nous sous-estimons souvent le pouvoir d'un contact, d'un sourire, d'un mot gentil, d'une oreille attentive, d'un compliment sincère, ou d'une moindre attention ; ils ont tous le pouvoir de changer une vie. 

 

God  Bless You